Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > La Cour d'appel > Actualités > Inauguration de salles d'audience à Beauvais

04 juin 2015

Inauguration de salles d'audience à Beauvais

Les salles d’audience du palais de justice de Beauvais sortent de l’anonymat

Le 29 mai 2015, le palais de justice de Beauvais a reçu deux invités prestigieux, en la personne de Robert BADINTER, ancien président du Conseil constitutionnel, ancien Garde des Sceaux et de Jean VEIL, avocat, fils de Simone VEIL, qu’il représentait.

inauguration Salle Badinter

Quarante ans après l’inauguration du bâtiment, tous deux étaient présents pour baptiser des noms de « Robert Badinter » et de « Simone Veil » les deux principales salles d’audience, qui ont bénéficié d’importants travaux de restauration sur quatre années (restauration des sols, peintures murales, remplacement des lanterneaux, isolation phonique et changement des portes).

 

Discours Jean VEILDurant cet après-midi, la famille judiciaire de Beauvais et Alain GIROT, premier président de la cour d’appel d’Amiens, entourés notamment des élus de la région, du prefet de l'Oise, Emmanuel BERTHIER et des représentants de l’administration centrale, ont écouté les allocutions de ces invités renommés, introduites par Brigitte BRUN-LALLEMAND, présidente du tribunal de grande instance et conclues par Jean-Philippe VICENTINI, procureur de la République.

 

Non sans émotion, Jean VEIL a évoqué la surprise, mais aussi la reconnaissance de sa mère, lorsqu’il lui a présenté le projet de cette inauguration. Touché par une cérémonie emprunte de dignité et de retenue, il a souhaité à prendre quelques clichés pour lui restituer l’ambiance de cette cérémonie et lui témoigner de l’estime des personnes présentes.

 

Discours Robert BADINTERRobert BADINTER a ensuite dressé l’éloge de Simone VEIL, rappelant son parcours exceptionnel et soulignant qu’elle incarnait l’honneur de la République. S’amusant du choix de son nom pour une salle d’audience, il a conquis le public en s’estimant néanmoins plus légitime que l’évêque Cochon, pourtant beauvaisien. Il a conclu son propos par un vibrant plaidoyer sur l’abolition de la peine de mort, mêlant souvenirs d’avocat et d’ancien ministre à un regard vigilant sur l’avenir.

 

L’assemblée, captivée par les discours, ne s’est animée que pour partager avec ses invités de marque un moment convivial et chaleureux autour d’un buffet préparé par le restaurant d’application du CAE de Beauvais (Protection judiciaire de la jeunesse).

 

De 1974 à nos jours

 

L’actuel palais de justice de Beauvais avait tenu en début d’année sa quarantième audience solennelle de rentrée. A l’occasion de cet anniversaire, les magistrats, fonctionnaires de greffe et les avocats du barreau de Beauvais avaient été consultés pour recueillir des propositions pour donner un nom de personnalité ayant un lien avec le monde judiciaire et le Beauvaisis, à chacune des salles d’audience et de réunion du palais de justice. Une consultation électronique a ensuite permis de choisir parmi les noms proposés ceux qui seraient attribués à chaque salle.

 

Les votes se sont portés massivement sur Simone Veil et Robert Badinter, qui ont accepté de donner leurs noms aux deux principales salles d’audience. D’autres personnalités ont également bénéficié d’un nombre important de suffrages et prêteront leurs noms aux autres salles d’audience et de réunion du palais de justice : Jean Racine (qui fut élève du collège de Beauvais), Antoine Loysel (célèbre jurisconculte, né à Beauvais), Georges Noël (premier grand prix de Rome, architecte du palais de justice de Beauvais) et Jean BAILLY (ancien greffier en chef du TGI de Beauvais, auteur des traités éponymes).

 

Arrivée de Monsieur Robert BADINTER et de Monsieur Jean VEIL

Photographie de groupe

De droite à gauche : J.-Ph. VICENTINI, procureur, J. VEIL, D. RISBOURG, bâtonnier, R. BADINTER, B. BRUN-LALLEMAND, présidente du TGI de Beauvais, C. CAYEUX, sénatrice-maire de Beauvais, E.BERTHIER, préfet de l’Oise, A.GIROT, premier président de la Cour d’appel d’Amiens et Y. ROME, sénateur.

Discours de Robert BADINTER

De droite à gauche : R. BADINTER, B. BRUN-LALLEMAND, présidente du TGI, J.-Ph. VICENTINI, procureur et J. VEIL.

Salle Simone VEIL

Robert BADINTER et Jean VEIL.

Plaque commemorative

Plaque commemorative

Les magistrats, fonctionnaires et leurs invités.

Les magistrats, fonctionnaires et leurs invités.

Inauguration en 1974 du TGI de Beauvais

Inauguration du palais de justice de Beauvais, le 19 février 1974. Au centre : Jean TAITTINGER, garde des Sceaux.

pied de page