Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > La Cour d'appel > Actualités > Présentation des costumes d’audience du 21ème siècle

22 janvier 2015

Présentation des costumes d’audience du 21ème siècle

A l’occasion de l’audience solennelle du jeudi 8 janvier 2015, la Cour d’appel d’Amiens, en partenariat avec le lycée Julie DAUBIE de Laon, a organisé une exposition afin de présenter les travaux des élèves de première et terminale Bac Pro « Métiers de la Mode » sur les costumes d’audience.

Costume d’audience du 21ème siècle

 

Afin d’animer l’audience solennelle de rentrée de 2015, Alain GIROT, Premier Président, et Philippe LEMAIRE, Procureur Général, ont souhaité mettre en place un projet avec l’Éducation Nationale, à l’instar de celui qui avait consisté à faire réaliser leurs cartes de vœux, en 2013, par des élèves de 3ème du collègue Arthur Rimbaud, à AMIENS.

 

Ce projet, lancé dès le mois de septembre, s’est déroulé en plusieurs étapes :

  • tout d’abord, les magistrats délégués à la communication sont allés à la rencontre de Marie-Odile MARCHAND, inspectrice d’académie, afin de présenter ce projet. Soutenu par le Recteur Bernard BEIGNIER, il a été présenté à l’ensemble de l’équipe enseignante puis aux élèves en septembre 2014.

  • puis, les élèves ont préparé un sondage à destination des magistrats et fonctionnaires du ressort de la Cour d’appel d’Amiens afin de connaitre les attentes sur le projet.         

  • les réponses à ce questionnaire ont permis aux élèves d’affiner le travail de préparation et de commencer à réaliser les costumes, que Valérie BAUDRILLARD, magistrat déléguée à la communication, a découvert lors de sa venue à lycée Julie DAUBIE au cours du mois de novembre.

  • ensuite, ce sont les élèves qui sont venus à la rencontre des magistrats de la Cour d’appel d’Amiens au mois de décembre. Ils ont alors eu l’occasion de pouvoir prendre un petit déjeuner avec les chefs de Cour et d’échanger sur les rituels judiciaires.

  • enfin, ce projet s’est concrétisé par la présentation à l’ensemble des magistrats et fonctionnaires du Palais de Justice d’Amiens, ainsi qu’aux personnes présentes aux audiences solennelles de rentrée du tribunal de grande instance et de la cour d’appel, des projets de costume d’audience réalisés par les élèves du lycée professionnel Julie DAUBIE. A l’issue de l’audience solennelle, les chefs de Cour ont laissé la parole à un élève qui a présenté le projet, les difficultés rencontrées ainsi que les apports pédagogiques, à l’ensemble du public.

Une exposition éphémère s’est tenue au salon bibliothèque de la Cour d’appel d’Amiens le jour de l’audience solennelle.

 

Exposition

 

Cette exposition était divisée en deux parties (photographies en bas de l'article) :

  • la première était consacrée à la présentation des costumes actuels. Le public a alors pu s’informer sur les robes actuelles, comprendre leur symbolisme et découvrir leur histoire.

  • la seconde était consacrée aux travaux réalisés par les élèves. Des panneaux réalisés par les élèves permettaient de comprendre les techniques mises en œuvre ou encore les changements apportés aux costumes actuels.

Au centre de cette exposition, le public a pu prendre connaissance des différentes étapes de ce projet via la projection d’un reportage photographique.

 

Exposition

 

Les élèves et enseignants, présents à l’audience solennelle, ont été interpellés de nombreuses fois par les magistrats et fonctionnaires sur leur travail.

 

Voici ci-dessous le résultat des travaux :

 

ROBE ROUGE DE MAGISTRAT

 

Robe actuelleRobe du 21ème siècle
   
   
Modification apportées :

Devant : les pattes de boutonnage sont maintenant réalisées en satin rouge. Le bas de la robe est légèrement évasé.

Dos : la partie centrale du dos, en forme de triangle, est réalisée en satin noir.

Col : un col officier finit l’encolure.

Manches : sur le dessus des manches, une série de plis creux surpiqués remplace les fronces. Le bas de manche est moins large et un ruban doré orne le milieu du poignet.

Epitoge : un pli a été retiré sur l’épitoge. La fourrure a changé de couleur, elle est désormais noire. Un écusson de forme circulaire, orné d’un biais (étroite bande de tissu taillée dans le biais qui est utilisée pour border une partie d’un vêtement) de couleur or, présente en son centre les initiales « RF » (République française ») brodés au fil or.

Rabat : un pli en relief a été ajouté, ainsi qu’une broderie en haut, en bas et une petite étiquette à l’effigie du drapeau français.

Ceinture : elle a été supprimée.

Fermeture : il s’agit de boutons pressions.

 

ROBE NOIRE DE MAGISTRAT

 

Robe actuelleRobe du 21ème siècle
   
   
Modification apportées :

Manches : le dessus des manches, plissé, a été remplacé par des  plis plats(série de plis tous orientés dans le même sens).

Revers : ils ont été diminués de hauteur

Col : un col officier finit l’encolure.

Epitoge : un écusson de forme circulaire, orné d’un  biais (étroite bande de tissu taillée dans le biais qui est utilisée pour border une partie d’un vêtement) de couleur or, présente en son centre les initiales « RF » (République française ») brodés au fil or.

Dos : un  pli creux (deux plis plats orientés en face à face) en satin est surmonté d’un  empiècement (partie supérieure d’un vêtement obtenue par une découpe horizontale) et rehaussé d’une  martingale (sorte de ceinture, assez peu serrée, placée au dos d’un vêtement).

Fermeture : il s’agit de boutons aimantés.

 

ROBE DE GREFFIER

 

Robe actuelleRobe du 21ème siècle
   
   
Modification apportées :

Devant : des plis creux surpiqués donnent de l’ampleur. Les poches sont en dessous de l’ouverture pour la ceinture. Une patte de boutonnage a été rajoutée. La longueur de la robe a été également raccourcie.

Dos : ajout d’un pli creux sur le milieu du dos et suppression d’un peu de matière.

Manches : les plis ont également été changés. Ils sont surpiqués sur toute la longueur.

Col : un col officier finit l’encolure.

Rabat : plus grand et plus large, il reste de couleur blanche et est orné de 6 bandes de dentelle. Dans sa partie supérieure, il y a une bande bleue qui sert à fixer le rabat autour du cou.

Fermeture : il s’agit d’une fermeture classique. Le coloris est assorti à la matière utilisée.

Couleur : contrairement aux 2 autres robes qui conservent leur couleur, la robe du greffier est désormais bleu nuit.

 

Exposition

Exposition

Exposition

Exposition

Exposition

Exposition

Exposition

Exposition

Exposition

Exposition

 

pied de page