Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > La Cour d'appel > Actualités > Saint-Quentin : nouveau dispositif pour les violences conjugales

20 juin 2011

Saint-Quentin : nouveau dispositif pour les violences conjugales

Le tribunal de grande instance de Saint-Quentin vient de mettre en place un nouveau dispositif pour lutter contre la récidive dans les violences conjugales.

Signature du nouveau dispositif relatif aux violences conjugales

De gauche à droite : M. José Casol, directeur de l'association Enquêtes et Médiations (AEM), M. Pierre Bayle, préfet de l'Aisne, M. Xavier Douxami, président du TGI de Saint-Quentin et M. Damien Savarzeix, procureur de la République du TGI de Saint-Quentin

 

En 2010, 191 plaintes concernant les violences conjugales ont été déposées dans le ressort du tribunal de grande instance de Saint-Quentin. Ce dernier a été choisi pour expérimenter un nouveau dispositif permettant de prendre en charge les auteurs de violences conjugales, ce qui devrait entraîner une diminution de la récidive.

 

Généralement, lorsque l’auteur des violences est appréhendé et qu’une mesure de sûreté s’impose, le mis en cause est soit incarcéré dans l’attente de sa comparution devant le tribunal correctionnel, soit placé sous contrôle judicaire.

 

Au centre de l'image, de gauche à droite : M. Pierre Bayle, préfet de l'Aisne, M. Xavier Douxami, président du TGI de Saint-Quentin et M. Damien Savarzeix, procureur de la République du TGI de Saint-Quentin

 

Après son jugement, le condamné devra suivre un stage. Encadré pas un psychologue et un juriste, ce stage permet à l’auteur des violences de prendre conscience de ses actes.

 

La mesure de suivi d’une durée d’un an va permettre de lutter encore mieux contre les récidives, notamment en raison d’une évaluation dynamique des personnes condamnées qui sont suivies.

 

Voici le texte du protocole.

pied de page