Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > La Cour d'appel > Actualités > Beauvais : unité d’accueil des mineurs victimes

24 janvier 2011

Beauvais : unité d’accueil des mineurs victimes

Le 14 janvier 2011 a été inaugurée au sein du centre hospitalier de Beauvais l’unité d’accueil des mineurs victimes.

Cette structure est le fruit d’une coopération, notamment entre les secteurs de la santé, de la justice, des forces de l’ordre, des collectivités territoriales et des associations de défense de l’enfance.

Inauguration de l'AMIV de Beauvais

De gauche à droite sur la photo : M. Luc PELERIN, procureur adjoint près le tribunal de grande instance de Beauvais ; Mme Brigitte BRUN LALLEMAND, présidente du tribunal de grande instance de Beauvais ; M. Nicolas DESFORGES, préfet de l’Oise ; M. Olivier JARDE, GIP contre la violence et pour la santé en Picardie ; Mme CAYEUX, maire de Beauvais ; Mme la représentante du Conseil Général de l’Oise ; M. JACQUINET, directeur de l’ARS, Me FUHRER, présidente de l’association Entraide ; les représentants des associations la Fondation pour l’enfance et la Voix de l’enfant.  

 

De nombreuses personnalités politiques, administratives, judiciaires et associatives étaient présentes dont M. Nicolas Desforges, préfet de l’Oise, Mme Caroline Cayeux, maire de Beauvais, présidente de la communauté d’agglomération du Beauvaisis, le professeur Olivier Jardé, député de la Somme, président de la compagnie des experts judiciaires du ressort de la cour d’appel d’Amiens, président du groupement d’intérêt public (GIP) « pour la santé et contre la violence en Picardie », Mme Sylvie Houssin, vice-présidente du conseil général de l’Oise, représentant M. Yves Rome, président du conseil général, Mme Brigitte Brun-Lallemand, présidente du tribunal de grande instance de Beauvais, M. Luc Pèlerin, procureur adjoint, procureur de la République par intérim, M. Christophe Jacquinet, directeur général de l’agence régionale de santé (ARS) de Picardie, Me Isabelle Fuhrer, présidente de l’association « entraide », ainsi que les représentants de l’association « la voix de l’enfant » et de la fondation pour l’enfance. Le barreau était également représenté, tant le rôle de l’avocat est important dans la défense des mineurs victimes.

 

Les différents intervenants ont expliqué que grâce à cette nouvelle unité il serait ainsi possible de recueillir la parole de l’enfant victime dans les meilleures conditions.

 

Inauguration de l'AMIV

 

La configuration et les aménagements des locaux, la présence de professionnels de santé, le rôle du psychologue, la proximité de la structure sanitaire favorisent en effet une prise en charge globale, médicale, psychologique et sociale, de l’enfant victime.

 

Mme Emilie Plé, psychologue de l’association « entraide », qui assure l’accueil des mineurs victimes dans cet espace dédié, a pu, au cours de cette inauguration, expliquer en quoi consistait son travail.

 

Emilie Plé, psychologue de l’association entraide, qui assure l’accueil des mineurs victimes dans un espace qui leur est entièrement dédié

 

La présence des responsables de la police et de la gendarmerie nationales, co-signataires du protocole, marquait l’importance du rôle des enquêteurs, en première ligne dans l’audition de l’enfant victime.

pied de page