Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > La Cour d'appel > Actualités > Amiens : mise en place du bureau d’aide aux victimes

15 décembre 2010

Amiens : mise en place du bureau d’aide aux victimes

Le 9 décembre 2010, une convention a été signée au palais de justice d’Amiens pour préciser le fonctionnement du bureau d’aide aux victimes de la Somme.

 

Signature de la convention au palais de justice d'Amiens

De gauche à droite : Mme Laurence de Surirey, juge déléguée aux victimes ; M. le lieutenant colonel Michel Raoult, représentant le colonel Durand commandant de groupement ; M. Yannick Gomez, directeur départemental de la sécurité publique ; M. Thierry Polle, président du TGI d'Amiens ; Me Hubert Delarue, bâtonnier de l’ordre des avocats au barreau d’Amiens ; M. Bernard Farret, procureur de la République ; Me Xavier Pauwels, président de l'ADAVEM 80

 

Cette convention réunit le tribunal de grande instance d’Amiens avec l’ADAVEM 80 (association départementale d’aide aux victimes et de médiation de la Somme), le barreau et les forces de l’ordre.

 

Avant la signature de la convention, et en présence de M. Matthieu Garrigue-Guyonnaud, directeur de cabinet, représentant le préfet de région, préfet de la Somme, M. Olivier de Baynast, procureur général près la cour d’appel d’Amiens, Mme Giovanna Graffeo, secrétaire générale de la première présidence, magistrate déléguée à la politique associative et à l’accès au droit, représentant M. Jean-Pierre Delzoide, premier président, M. Thierry Polle, président du tribunal de grande instance d’Amiens, M. Bernard Farret, procureur de la République, et Me Hubert Delarue, bâtonnier de l’ordre des avocats au barreau d’Amiens, ont, tour à tour, exprimé leur point de vue de professionnel du droit.

Discours de Mme Giovanna Graffeo, secrétaire générale de la première présidenceDiscours de M. Olivier de Baynast, procureur général

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces personnalités de la magistrature et de l’avocature ont rappelé l’importance de la place de la victime, notamment lors du procès pénal, et ont constaté que, bien souvent, celle-ci avait beaucoup de difficultés, sans aide, à faire valoir ses droits.

 

Mme Laurence de Surirey

 

 

A ce titre, le rôle du juge délégué aux victimes (JUDEVI), fonctions remplies par Mme Laurence de Surirey, vice-présidente au tribunal de grande instance d'Amiens, chargée du tribunal d'instance, est primordial et il a été rappelé la forte implication de ce magistrat en ce domaine.

 

 

 

 

 

 

L’association des forces de l’ordre, représentées par M. Yannick Gomez, directeur départemental de la sécurité publique, et par plusieurs officiers du groupement de gendarmerie de la Somme, représentant le Colonel Philippe Durand, est un aspect très important de cette convention.

En effet, les forces de l’ordre sont dans la quasi-totalité des cas le premier contact des victimes.

Visite du bureau d'aide aux victimes

Après la signature de la convention, les personnalités présentes ont pu visiter le bureau d’aide aux victimes, qui se trouve juste derrière l’accueil du palais de justice. Me Xavier Pauwels, ancien bâtonnier, et président de l’ADAVEM 80 a expliqué l’action de son association avec Mme Isabelle BAROU, salariée de l’association, qui assurera la permanence dans ce bureau tous les jours à compter du 3 janvier 2010.

 

M. Didier Leschi, chef du service de l'accès au droit et à la justice et de l'aide aux victimes et Mme Elisabeth Moiron-Braud, chef, au sein de ce service, du bureau de l'aide aux victimes et de la politique associative, représentaient la chancellerie lors de ces cérémonies. Le ministère de la justice et des libertés est en effet en pointe pour favoriser le développement de tels bureaux d'aide aux victimes. A ce titre, l'ADAVEM 80 bénéficie de subventions du ministère.

 

M. Didier Leschi, chef du service de l'accès au droit et à la justice et de l'aide aux victimes

Préalablement à la signature, M. Leschi et Mme Moiron-Braud s'étaient entretenus avec le procureur général et le secrétaire général de la première présidence représentant le premier président, les chefs de juridiction et le JUDEVI d'Amiens. Ces entretiens ont été l'occasion d'évoquer les actions à continuer pour assurer une aide aux victimes de très grande qualité dans notre ressort.

Mme Elisabeth Moiron-Braud, chef du bureau de l'aide aux victimes et de la politique associative

 

  

pied de page