Acces nonvoyant, recommandé pour les personnes utilisant une synthèse vocale
Accueil

Accueil > La Cour d'appel > Archives des actualités > Rencontre entre les magistrats et la presse locale

06 juillet 2007

Rencontre entre les magistrats et la presse locale

La première réunion des magistrats avec la presse en Picardie

C’est une nouveauté à la cour d’appel d’Amiens, dès à présent magistrats et journalistes se rencontreront régulièrement.

Réunion entre magistrats et journalistes

L'événement s'est déroulé le 6 juillet 2007 dans le salon bibliothèque de la cour d'appel d'Amiens. Il a réuni le procureur général, le magistrat délégué à la communication de la cour d'appel, un juge d'application des peines et les journalistes de la presse locale. Les objectifs de ce nouveau type de réunions : établir des relations suivies détachées des affaires judiciaires en cours, mieux faire connaître l'institution judiciaire et le travail effectué par les juridictions.

Cette première réunion a permis de développer les grands thèmes du moment concernant la justice : la réforme de la carte judiciaire et la sécurité dans les tribunaux sont au coeur de la discussion.

"L'avantage de la réforme de la carte Olivier de Baynast, procureur général, répondant à un journalistejudiciaire est le regroupement de certains sites pour plus de lisibilité et d'efficacité de la justice" avance Olivier de Baynast, procureur général, avant de poursuivre et de tempérer "tout en préservant toujours la proximité entre les citoyens et les tribunaux".
Pour la sécurité dans les tribunaux, l'objectif affiché est ambitieux : "les tribunaux doivent être aussi sûrs que les établissements pénitentiaires et les aéroports". Pour y parvenir, des portiques devront être installés, des personnels de compagnies privées de sécurité seront engagés et le nombre d'entrées et la durée des audiences seront limités.

 

Dans le cadre de la présentation de l'institution, le coup de projecteur est porté sur le juge d'application des peines du tribunal correctionnel d'Amiens qui a un parcours Catherine Deregnaucourt, juge d'application des peinespour le moins atypique. Avocate pendant plus de dix ans au barreau de Tournai en Belgique, Catherine Deregnaucourt s'occupe aujourd'hui des personnes incarcérées. "Lorsqu'une personne fait preuve de volontarisme pour se réinsérer, je  peux prononcer un placement extérieur" indique-t-elle. Mais cette mesure n'existe pas partout et d'autres aménagements de peines sont prévus. A Amiens, elle a été rendue possible par l'association "Après" qui, grâce à un partenariat avec les entreprises locales, fournit une formation, un travail et un suivi.

La réunion est réussie puisqu'un rendez-vous est pris pour octobre prochain. "Il est intéressant de se voir hors période conflictuelle" lache un des journalistes avant de partir.

pied de page